Le cancer du poumon est la première cause de mortalité par cancer en France et dans le monde et il existe aujourd'hui un moyen de le dépister à un stade précoce où la maladie est guérissable: le scanner thoracique faiblement dosé.

En effet, 2 grandes études internationales randomisées multicentriques (NLST aux USA et NELSON en Europe) ont rapporté des résultats positifs avec une réduction de la mortalité par cancer pulmonaire de plus de 20% chez les patients dépistés par scanner.

 

A noter également une réduction de la mortalité globale de 7%. Il s'agit donc de la seule campagne de dépistage permettant une augmentation de l’espérance de vie.

L'objectif est de mettre en évidence le maladie à un stade débutant, alors qu'il n'existe aucun symptôme, et permettre d' espérer une guérison en retirant au plus tôt la tumeur.​

La population cible est représentée par les patients de 50 à 75 ans, fumeurs depuis plus de 25 ans. Le Dr Ilies Bouabdallah recommande à ces derniers de se rapprocher de leur médecin traitant ou de leur pneumologue pour discuter de la pertinence de réaliser un dépistage, associé à un projet de sevrage tabagique.

Vous trouverez sur la vidéo suivante un résumé lors d'un entrevu avec le Dr Ilies Bouabdallah:

Dépistage du Cancer du Poumon

OCT660-GE.jpg

En Résumé :

Patient de 50 à 75 ans

Fumeur depuis plus de 25 ans

 ( + ancien fumeur sevré depuis moins de 10/15 ans)

Avec consommation

> 10/15 cigarettes / jour