Le thorax est une région anatomique particulièrement sensible car il contient les organes fondamentaux pour la vie (coeur, poumons, gros vaisseaux...). Toute chirurgie du thorax est donc par définition une procédure délicate, car intervient sur une zone critique. Néanmoins, le Dr Ilies Bouabdallah pratique ce type de chirurgie en routine et il vous expliquera lors de votre consultation les tenants et les aboutissants de votre opération. 

Toutes les interventions décrites ci-dessous se réalisent sous anesthésie générale, et nécessitent (sauf médiastinoscopie) un drainage thoracique en fin d'intervention pour évacuer l'air et les fluides (sang, liquide pleural...). Une fois la cicatrisation obtenue, le drain est retiré et le patient peut alors rejoindre son domicile. La durée du séjour hospitalier est donc généralement dictée par la durée du drainage (et donc de la vitesse de cicatrisation, qui dépend de chacun).

Principales Interventions

Exérèses Pulmonaires:

selon l'origine, la taille, la topographie de la lésion et selon le patient (antécédents, fonction respiratoire...) le Dr Ilies Bouabdallah réalisera différents types de résections.

WEDGE

Une Wedge (résection atypique en français) consiste à retirer un morceau de parenchyme pulmonaire de façon non anatomique (cad limité à la lésion cible). Cette intervention est le plus souvent réalisée à titre diagnostique (biopsie pulmonaire) mais peut aussi être proposée à but thérapeutique pour la prise en charge de lésions  bénignes ou pour les métastases pulmonaires.

Dans certains cas, ce type de procédure peut être réalisée en chirurgie ambulatoire.

LOBECTOMIE

Chaque poumon est constitué de plusieurs lobes (3 à droite, 2 à  gauche) séparés par des scissures. Une lobectomie consiste à retirer un lobe pulmonaire. Il s'agit habituellement de l'intervention de référence en cas de cancer du poumon à  un stade localisé. On y associe généralement un curage ganglionnaire. Les lobes pulmonaires restants vont s'expandre pour occuper toute la place laissée vacante par la lobectomie. La réhabilitation respiratoire jouera un rôle primordial dans la rééducation post-opératoire.

SEGMENTECTOMIE

Une segmentectomie consiste à retirer un segment du lobe pulmonaire de façon anatomique. En effet, chaque lobe est divisé en plusieurs segments qui peuvent être retirés individuellement. Cette intervention est techniquement plus difficile qu'une lobectomie car elle nécessite de sectionner à travers le parenchyme pulmonaire (et non dans les scissures), avec un séjour hospitalier un peu plus long. Néanmoins, cette procédure épargne ainsi du parenchyme pulmonaire et permet donc de préserver la fonction respiratoire.

PNEUMONECTOMIE

Une pneumonectomie consiste à retirer l'ensemble d'un poumon. Il s'agit d'une intervention majeure nécessitant un bilan pré-opératoire complet. De plus, il sera réalisée une surveillance en réanimation devant le risque important de complications post-opératoires. Le patient sera hospitalisé le temps que la cavité thoracique se remplisse de liquide pleural (environ 10 jours). Enfin, le patient ira habituellement poursuivre sa surveillance en centre de convalescence.

Autres Interventions:

(liste non exhaustive)

THYMECTOMIE

Une thymectomie consiste à réséquer le thymus situé au niveau du médiastin antérieur (entre les poumons, en avant du coeur). Selon les caractéristiques de la masse à extraire, la voie d'abord peut être soit une chirurgie conventionnelle par voie ouverte (sternotomie) soit une approche mini-invasive (vidéo-thoracoscopie).

Les complications de ce type d'intervention sont rares, et les principales sont d'ordre hémorragique ou des lésions nerveuses (nerf phrénique ou récurrent).

MEDIASTINOSCOPIE

La médiastinoscopie cervicale axiale vidéo-assistée est habituellement à but diagnostique. Il s'agit principalement de faire des biopsies ganglionnaires dans le médiastin, le long de la trachée, à l'aide d'une caméra introduite par d'une courte incision cervicale.

Cette intervention peut être réalisée en ambulatoire.

CURE DE PNEUMOTHORAX

Le principe de la cure de pneumothorax consiste à faire en sorte que le poumon se colle à la paroi (symphyse pleurale). En fonction des caractéristiques du patient, on peut proposer soit une pleurectomie soit un talcage, généralement associé à l'exérèse d'une lésion bulleuse dystrophique au sommet du poumon (bullectomie). Cette intervention se pratique par vidéo-thoracoscopie et nécessite une hospitalisation courte. 

CURE DE PLEURESIE

En cas d'indication chirurgicale devant une pleurésie, le chirurgien vous proposera une intervention mini-invasive pour évacuer le liquide pleural (et l'analyser) ainsi que pour biopsier d'éventuelles lésions suspectes (poumon, plèvre...). Après avoir vérifier la bonne compliance pulmonaire (que le poumon se ré-expand bien), le chirurgien pourra décider de réaliser un talcage afin d'éviter la récidive de la pleurésie.

Cette intervention se pratique par vidéo-thoracoscopie et nécessite une hospitalisation courte. 

SYMPATHECTOMIE

L’objectif est de supprimer l’hyperactivité sympatique qui est responsable du dérèglement des glandes sudoripares et donc de l’hyperhidrose. 

Le nerf sympatique est localisé le long de la colonne vertébrale, grâce à une mini caméra introduite dans le thorax via l’aisselle, il est repéré puis sectionné de façon bilatérale.

Il s'agit d'une intervention simple et rapide qui se pratique en chirurgie ambulatoire ou lors d'une courte hospitalisation. 

Les informations délivrées sur ce site constituent un support pour le patient souhaitant des renseignements généraux sur la chirurgie thoracique, et ne remplacent en aucun cas la consultation avec le chirurgien.